TES LARMES N'EN FERONT RIEN par Christophe Debord


poème précédent - poème suivant


4 TES LARMES N’EN FERONT RIEN


Ce vent emporte ton pays
Te laissant avec tes soucis
Tes biens ne sont que poussiére
Eparpillé comme la lumiére

Tes larmes n’en feront rien
Il ne reste que tes mains

Ton cœur a un visage
Ta force a un courage
Tu cache ta tristesse
Ne montre tes faiblesses

La vie t’a lancé un défi
Ta famille ne survit

Reconstruire un avenir
Incertain on peut le dire
Cette terre déjà dévetue
Se retrouve completement nue

Peu importe ton existence
La haut tout le monde dance

Ta sueur coule par terre
Ce toit qui t’abritera
Remontant pierre par pierre
Ce mur qui te réchauffera

L’espoir d’une vie meilleur est
Toujours différente ailleur
Condamné pour n’avoir rien fait
Condamné a ne rien manger DEBORD CHRISTOPHE
« tous droits réservés… » 08 AOUT 2003


Christophe Debord

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Le monde