Coup de calgon par Emmanuelle Patron


poème précédent - poème suivant


COUP DE CALGON

C’est la rage au ventre
Que ce soir je « débranche »
Car comment rester neutre
Face à autant de naïveté
Face à une telle incrédulité ?
L’hypocrisie, mal de monde moderne
Où les plus faibles se perdent…

J’en ai marre et c’est le point rageur
Que je veux chanter en cœur
Pour délivrer ma patrie
D’une telle tyrannie.

A bas les mélos,
Pourquoi voir autant de complots ?
Depuis la nuit des temps
C’est toujours les mêmes ruses,
De la même façon que l’on nous abuse.
Ils nous inondent d’informations,
Dont la majorité n’est qu’inventions,
Une infime partie de réalité amplifié afin d’apeurer l’opinion.

Je ne sais comment agir,
Tellement je les maudits,
Tous ces gourous fatalistes
Tous ces chefs des ligues pro-fascistes.

Le racisme n’est pas qu’une question
De couleurs, cultures ou religions
C’est aussi interdire
Aux gens meurtris
Par eux seuls de réfléchir,
De les laisser faire ce qu’ils veulent de leur vie.

C’est dommage
Ca arrive à tous âges
L’oubli du passé,
Les erreurs commises négligées
Parce qu’au nom du futur
Certains nous promettent de continuer l’épure.

Il y a plus de 60 ans
C’était au nom de la même idéologie,
Qu’un certain Hitler tout charmant
Assassinait à n’importe quel prix.

Il jurait pourtant très haut,
Qu’il existait un complot
Qui s’avéra totalement inventé,
Evidemment au combien infondé !!!!

Il fallait faire taire les « cafards »
Parce qu’il le désirait.
Refuser c’était le mitard
Où l’on vous annihilait.

Pour les sectes, c’est idem
Pas beaucoup de progrès dans ce domaine !
Au moindre remord
C’est toujours les autres qui ont tort,
Car eux sont les élus de Dieu
Du moins c’est ce qu’ils croient
Puisqu’ils ne valent pas mieux
Qu’un mouton en plein désarroi !!!

Temple du soleil
Pour moi ils sont tous pareil.
A la fin c’est la mort
Tel sera leur sort
Pour avoir cru
Une cupide hurluberlu
Qui leur a vendu
Du rêve en démesure.

Manipuler les esprits,
Ils en sont champions.
Perdre la vie,
Pour un délit d’opinion,
Pour eux c’est normal
Ils n’en feront pas tout un étal !!!

Ce n’est qu’en formant un groupe soudé,
Que l’on pourra les contrer.
Ils faut combattre cet ennemi,
Au nom de notre droit à la démocratie.

Liberté, égalité, fraternité
Que ces trois mots ne soient plus jamais bafoués,
Je l’espère, pour l’éternité …




Emmanuelle Patron

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Autobiographie