POSSIBILITE par Vincent CAPLAN


poème précédent - poème suivant


POSSIBILITE

Si tu pouvais m'entendre,
Crever mes silences,
Et prendre le temps,
De glisser doucement,
Le long de l'horizon,
Qui sépare nos deux fronts.

Si tu pouvais ouvrir,
La porte des oublis,
Pour reforger ce nid,
Qui s'endort sous la pluie,
Serrer contre ton coeur,
Le fruit de mes malheurs...

Si tu pouvais, si tu pouvais,
Je marcherais à tes côtés,
Si tu pouvais, si tu pouvais,
J'irais chercher la vérité.

Si tu pouvais sourire,
Aux rayons de ma vie,
Et percer le ciel bleu,
De tes milliers de voeux,
Enfouir au fond de toi,
La douleur de ma foi.

Et si juste tu pouvais,
Un petit peu m'aimer,
Je partirais alors,
Pour me lier à ton port,
Et allumer en toi,
Ce tout qui brûle en moi...

Si tu pouvais, si tu pouvais,
Je marcherais à tes côtés,
Si tu pouvais, si tu pouvais,
J'irais chercher la vérité,

Si tu pouvais, si tu pouvais...

Vincent CAPLAN


Vincent CAPLAN

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème AMOUR - espoir