L'AMOUR INTIME par Alain VARLET


poème précédent - poème suivant


Des mains qui se cherchent,
Des doigts qui se touchent,
Parfum de tendresse
Et l'eau à la bouche;
Des corps qui s'enlacent,
Des cris dans la nuit,
Sur la peau la trace
D'une douce insomnie.

C'est l'amour intime,
Rien que toi et moi;
Boureau et victime
En un même émoi.
C'est l'amour intime,
Des coeurs siamois;
Les nuances infimes
D'un même "Aimez-moi!".


Des moments magiques
En vers et en soie,
Les serments mythiques
Qu'on dit malgré soi.
la peur qui s'efface,
L'envie qui nous lie;
Prélude et préface
D'une double insomnie.

Ces matins étranges
Où, étrangers à deux,
Les mots doux s'étranglent
Au fil du double "Je";
Des vies qui se croisent,
Amours désunis,
Cauchemar...ou phase
D'une même insomnie?



Alain VARLET

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème AMOUR - ce jour