INSIGNIFIANT par Irène SOROLLA


poème précédent - poème suivant


Je n'avais pas prévu ton arrivée,
J'étais si désemparée, effrayée,
Trop jeune pour des responsabilités
Que je n'étais pas prête à assumer.

Je n'avais pas terminé de grandir,
Comment pouvais-je songer à l'avenir ?
Moi,je n'étais finalement qu'une enfant,
Toi, tu n'étais qu'une ombre sur un écran,
Insignifiant...

A l'âge égoïste de l'adolescence,
Je ne me souciais guère des conséquences.
Moi, j'étais beaucoup trop superficielle,
Toi, tu ne semblais tellement pas réel.

Je vivais au jour le jour, insouciante,
J'avançais sans me poser de questions.
Tellement bohème et si peu prévoyante,
Il m'a fallu prendre une décision
Insignifiante...

Aujourd'hui, après tant d'années passées,
Bien que tu sois présent dans mes pensées,
Tu as laissé en moi un vide immense
Qui me trouble et pèse lourd sur ma conscience.

Je ne croyais pas avoir de regrets,
Je ne pensais pas pouvoir tant t'aimer
Toi que j'ai aperçu un bref instant,
Toi qui ne fus qu'une ombre sur un écran...
...Insignifiant.

Irène SOROLLA

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Tragique