Marine, petit bout d'ange par Patrick Janny


poème précédent - poème suivant


Marine, petit bout d'ange

Quand la grisaille s'empare de ta vie, pense à moi.
Je veux être un coin de ciel bleu pour ta mémoire,
Etre un pays tranquille, une page de ton histoire,
Je demanderai aux anges de soccuper de toi.

Mon coeur est un jardin, j'y ai dessiné ta place,
Au millieu coule un paisible petit ruisseau,
Tu peux t'y reposer ou boire de son eau.
Dépose tes douleurs et moi je les efface.

Souvent dans mon pays si loin de ta maison,
Se dessine pour moi, l'image d'un oiseau,
Image de ton âme, belle comme un joyau.
Tu est mon enfant de coeur, à en perdre la raison.

Dans tes peurs, dans tes tristesses et tes chagrins,
Appelle à ta mémoire le feu de mon image
Et je serai pour toi le sang de ton courage.
Viens déposer ton âme au creux de mon écrin.

Vois-tu petit bébé, vois-tu mon petit ange
Je veux être pour toi un petit bout d'eden
Quand le désert avance en attisant tes peines,
Je veux être ton guide dans ce monde étrange.

Août 2000


Patrick Janny

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème AMOUR - ce jour