Rogne par Jérôme Cayla


poème précédent - poème suivant


Vous ne rayerez plus Madame,
Mon dos avec vos ongles.
Je ne tournerai plus Madame,
Au rythme de vos transes.
J’aspire à plus de calme.
Je revendique la tendresse.
S’il ne devait plus y en avoir,
Je mettrai les voiles,
Je ne me retournerai pas,
Du coté de vos aspirations,
Faute d’un souvenir mauvais.
Je chanterai bien fort, alors !
Vos travers de dentelles,
En priant qu’une femme,
M’accorde un sourire vrai.


Jérôme Cayla

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème AMOUR - fin