De l'été à l'hiver par Eowenn


poème précédent - poème suivant


Encore un jour brumeux aux cieux déjà trop gris ;
C’est la fin de l’été, mais la brise glacée
Fait frissonner les cœurs et bruire la ramée,
Décrochant des hauteurs les feuillages brunis ;

Les puys semblent toucher les vagues de coton,
Titans brodés de jade, auréolés d’ivoire ;
La plaine moissonnée a perdu son doux moire
Et sombre peu à peu dans un sommeil profond…

Tout semble se couvrir d’un manteau de torpeur,
Tout évolue trop vite, et chaleur, et couleurs
Paraissent diluées dans cet hiver naissant ;

L’époque est nostalgique et propre aux souvenirs,
Je revois la saison où, sous ton beau sourire,
Je laissais s’envoler mes jeunes sentiments…


Eowenn

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Le monde