DE QUEL DROIT? par stephanie GIRY


poème précédent - poème suivant





On dit que ton enfance a été dure,
Que cela excuserait le comportement que tu as.
T'insultes, tu craches à la figure:
La vie,tu ne la respectes même pas.

Tu crois que tu as le droit de tout faire:
Tuer,voler ça ne te déranges pas;
Que ton passé te sortira d'affaire;
Des valeurs,toi,tu n'en veux pas.

J'en ai vu qu'en ont vraiment chier
Et que les conneries ça n'amusent pas,
Que les horreurs auraient pû tuer
Mais qui se battent contre celles-là.

La misère n'autorise pas la haïne,
Celle que tu prônes comme bon droit.
Va voir ceux qui sont dans la peine,
Qu'ont ce regard que tu n'as pas.

Les blessures rendent parfois plus humain.
J'en ai vu qui donnaient tout,tout en ayant rien.
L'amour de l'autre suffissait à faire briller dans leurs yeux une lueur,
De cet espoir qui rend les gens meilleurs.

Rien ne peut excuser les prèjudices que l'on commet.
L'utopie est de croire que l'on peut tout se permettre grâce au passé.
De quel droit peut-on faire le mal autours de soi,
Sous pretexte que nous même avons connu cette souffrance là?

stephanie GIRY

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Colère