Fierté déplacée par Bouzeboudja Noufel


poème précédent - poème suivant


Fierté Déplacée

Allons-y !
Pierres et injures
Lavons sacrilèges et parjures,
Affrontons Tanks et Appachis !
Oh, fierté déplacée !
Prosélytisme tueur !
Colères contre l’autre
Ou colères contre nos têtes autocrates,
Mythomanes et aristocrates ?
Nous voulons changer le monde
Sans être changés ?
Le ciel, d’en haut, nous sonde
Et les autres se sont maré.
Nos richesses nous ne profitons,
Honte à nous et a nos rhinocéros.
Au charbon, poussons nos enfants
Ficelons les, et même nos sœurs, de bombes
Et envoyons les exploser.
Remplissons nos tombes,
Chantant sacrifice et fierté !
Contre nos frères bourreaux
Qu’avons-nous fait ?
Lâcheté et silence
Complaisance en apparence.
Oh fierté déplacée !
Ce n’est pas vos jubba ou vos imma
Qui vous déterminent
Mais vos coupes partagés avec les autres
En sourires, en rires.
Sur scène, vous portez mal vos masques
Et dans vos salons fastueux,
Chez-vous ou chez l’autre,
Vous vous portez bien,
Méprisant les siens.
Même la mort vous est tardive.
Vos plèbes mangent mal,
Dorment mal,
Portant, au ventre, votre peur maladive,
Et aux cœurs leurs haines.
Pérennisez !
Et surtout envoyez nos enfants,
Envoyez-les à la mort à plusieurs faces.
Puis chantez ! Chantez sacrifice aux masses !





Bouzeboudja Noufel

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Colère