J’achète donc je suis par Mathieu Labelle


poème précédent - poème suivant


J'achète donc je suis
Cette mentalité qui nous suit
Et ce au déclin
De ceux qui meurent de faim

Les dirigeant des industries
Ce fichent ben des démunies
Ils ne font que créer leurs marchandises
Qui fait marcher leurs entreprises

Pourquoi payer plus cher
Lorsqu'on peu exploiter nos pairs
Et même faire des profits
Au détriment de leur vie

15 heures par jours 7 jours semaine
Et tout ça que pour quelques cents
Qui ne serviront qu'à acheter
Pour sa famille de quoi manger



Mathieu Labelle

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Le monde