8h31 par Thierry REA


poème précédent - poème suivant


C'était sur le quai de la gare lundi matin
On attendait le train de huit heures trente et un
Lorsque soudain, votre regard a croisé le mien
Et mon coeur le même chemin
Vous n' y êtes pour rien
Vous détenez mon âme entre vos mains
Je suis tombé amoureux en vain
J'ai mal au coeur et je me sens bien
Sans doute l'espoir de vous retrouver enfin
Dans mes rêves ou dans le train de huit heures trente et un

Thierry REA

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème AMOUR - espoir