J'ai trop vécu par Thierry REA


poème précédent - poème suivant


De retour du paradis, je suis aspiré par l'urgence des enfers
Mon amour est en danger, seule ma présence pourra la sortir d'affaire
Le sacrifice est salutaire, je sais à présent pourquoi suis je sur terre
Mon soleil privé de sa lune implose cette atmosphère suicidaire
J'ai bravé tous les tabous pour reconquérir mon âme soeur, ma chair
La faucheuse sera au rendez-vous, mais le gout de l'interdit reste amer
Je suis un écorché vif, insoumis, révolté, rempli de mystères
J'implore le pardon, les cris, la misère,MEA CULPA, j'ai bien souffert


Thierry REA

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème La mort