Un cheval blanc par Mimi


poème précédent - poème suivant


Oh, mon très beau cheval blanc,
Mène moi dans tes vastes prairies,
Où l'immensité est tant,
Que le monde à côté, trop petit.

Sur mon canasson, je m'enfuis,
Dans ces prés aux milles fleurs,
Qui par leurs odeurs ont fleuri,
Mon âme qui s'ennuyait des heures.

L'étalon à travers les montagnes,
M'emporta avec son allure rassurée,
Ouvrit mon coeur devant les belles campagnes,
Car mon coeur, lui les avait oublié.

La jument, il espérait voir,
Galopant, traversant, les vallées,
Et sur son dos, j'avais l'espoir,
De trouver, un amour, à aimer.

Mimi

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Amour 2004