Wierdly par Piwi


poème précédent - poème suivant


Au nom de ton regard de velours
Je plante mes crocs aiguisés
Suce le sang, et qu’à son tour
Ta chair tremble sous mes griffes acérés

Que le rouge m’enivre
Ô toi petite bise, glace moi
Dansons sur un rythme enragé
Que je puisse soudain empalé ton âme
De mes aigres cornes, qui
Sous la fleur de tes doux mots
Te déroute de la vérité
Et la réalité s‘éclipse.

Les étoiles brillent, la lune me guide
Dans ce nouvel esprit revanchard
A corps perdus je sillonne mon être,
Que s’éteigne mes paroles
Et chante le glas de ma victoire
Dans ces obscurs lieux de désir
Survol mon moi en tremblant de joie
Enfin dominer ce funeste système





Piwi

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème La mort