LE SILENCE DU COEUR par monica


poème précédent - poème suivant


Pourquoi m'as-tu fait croire sans fin
A des reves imaginaires?
Dans le surnaturel, si lointain,
Envahi d'illusions, mystère!
J'aurai aimé comprendre ta vie
Dans la qu'elle tu étais irréel,
Paroles perdues dans ton esprit,
Dissimulées dans un coin du ciel,
Secret dans l'univers des hommes
Tu vivais des jours mirages,
Comme dans un roman en somme,
Placide devant nos visages.
Mieux que toi tu pouvais répondre
Aux questions restées sans réponses,
A qui voulais-tu te confondre?
A la mort que tu prononces!
Emprisonné dans ta spirale,
Au centre d'un silence soumis,
Dis-moi, est ce que tu avais mal?
Mal de vivre, mal d'avoir envi
De poursuivre involontaire
Desinvraisemblables chimères,
N'écoutant que ces voix trompeuses
Qui t'arrachaient aux joies si belles.
Il ya tant de choses qui me rappele
Des jours de lumières divines
Qui illuminaient notre chemin.
Tu t'es plongé dans cet abime
Infernal qui est la nuit, la fin,
Quelque fois je t'écoutais pleurer,
Et à DIEU je demandais pitié,
Je t'aimais, tu m'as laissé tomber
Mais je penserai à toi, à jamais,
Plus de tristesse dans ton coeur,
Plus de peines et plus de malheurs,
Tu es assis à coté de DIEU
Et maintenant , je te vois heureux.

monica

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Tragique