le deale par Cambraye Patricia


poème précédent - poème suivant


LE DEALE.******



Il est arrivé de nulle part
L'homme d'affaire, vêtu de noir
Il lui promet le paradis,
Lui offre une dose! -tiens, l'ami!

Il rêve ses nuits, tout en pastel
Mais dans ses veines, poison mortel
Il coule, ravage tout ce qui vit,
Le noie, de délires infinis.


Y'a pas un jour, pas une nuit, REFRAIN
Où je ne pense encore à lui
C'était facile, vouloir l'aider
Bien difficile..d'essayer.


Pourquoi personne ne le voyait
Il avait soif, de liberté.
M'rendait complice par son sourire,
Tout en parlant de l'avenir.


Y'a pas un jour, pas une nuit, REFRAIN
Où je ne pense encore à lui
C'était facile, vouloir l'aider,
Bien difficile..d'essayer.


Jour après jour, il augmentait
Sa dose pour des rêves poudrés.
De toutes mes forces, de tous mes pleurs,
Je le serrai près de mon coeur.

Et je le voyais s'envoler
Le fil du temps le rattraper.
J'tendais la main, le secouais,
Refusant le laisser partir

Plus qu'un ami, c'était mon frère
Ne cherchez plus à me faire taire.
Vendeurs de larmes, je vous tuerai!
Pour peu, que je vous voie, oeuvrer.

En silence je l'ai vu mourir.
En souffrance, sans me prévenir,
Quelles rencontres,quelles sensations?
Méritent en soi, tel abandon!

Plus qu'un ami, c'était mon frère!
Eloignez vite de cet enfer,
Ceux qu'vous aimez, qui sont la vie
Et qui en ignorent le prix.


Y'a pas un jour, pas une nuit, REFRAIN
Où je ne pense encore à lui.
C'était facile, vouloir l'aider,
Bien difficile..d'essayer.


Cambraye Patricia

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Tragique