Insomnie par jimco


poème précédent - poème suivant


Le jour s'enfuit, et moi, toute affaire cessante
J'attends avec angoisse et quiétude à la fois
L'instant où la nuit sait se faire caressante
Pour séduire ses proies st imposer ses lois.

Commence un ballet fou, et sans le chorégraphe
Mouvements et danseurs s'entremêlent sans ordre.
Lion se transforme en rat, fourmi devient girafe,
L'ombre vainc la raison, la forçant à se tordre.

Les violentes couleurs qui le jour nous assaillent,
Et les bruits furieux que la ville génère
Contre silence et gris livrent une bataille,
Mais le noir triomphant les oblige à se taire.

Alors je guette un son familier ou étrange
Qui viendrait adoucir un peu la solitude
-Peuplée de La Question qui sans cesse dérange-
D'un esprit habité de tant d'incertitude.


jimco

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Surréaliste