La lune par Roland Balmain


poème précédent - poème suivant


Le silence du soir remonte vers la lune
Qui, lorsque la nuit dévoile
Dans l'espace toute sa fortune,
Contemple les étoiles.

S'ennuie-t-elle de si haut?
Ou donne-t-elle l'illusion d'un fantasme,
Lorsque le poète à la recherche du beau
Trouve en elle un élan d'enthousiasme?

Elle en a fait déverser des flots d'écritures
A travers les âges!
Des vers profonds tel les échancrures
Qui dessinent son visage!

Elle est, dit-on, du royaume des songes la maitresse
Et règne sur la nuit qu'elle enchante,
Magicienne des soirs où l'ivresse
Spirituelle de la nuit nous contente.


Roland Balmain

- commentaires :


Commentaires ouverts

Le site : Accueil - CONTACT
Thème Le monde